Blog à bouquins

*** Au fil des lectures...***

13 mai 2010

51eaJnOidWL__SL160_AA115_Percy Jackson, Le voleur de foudre, Rick Riordan

   "Je n'ai jamais voulu être un demi-dieu. Une vie de demi-dieu, c'est dangereux, c'est angoissant. Le plus souvent, ça se termine par une mort abominable et douloureuse. Il se peut que vous soyez des nôtres. Or, dès l'instant où vous le saurez, il ne leur faudra pas longtemps pour le percevoir, eux aussi, et se lancer à vos trousses. Je vous aurai prévenu."

C'est un gentil petit roman, sympathique, et original. Les Dieux de l'Olympe sont toujours présents dans notre monde, et continuent à le diriger à leur guise. La mythologie est remplie de récits sur les incartades des dieux (adultère, trahisons...) et les voilà transposés à notre époque. Ce qui rend bien pendant l'Antiquité, rend un peu moins bien maintenant. Percy est un héros sympathique et un peu (trop) cabochard, mais dans le genre, je préfère largement Harry Potter. J'ai trouvé ça un peu grand-guignol, mais je n'ai sans doute plus l'âge... Seule la fin m'a un peu plus intéressée. Bref, je crois que ça plait aux plus jeunes, et c'est tant mieux.

Les premières lignes:
Croyez- moi, je n'ai jamais souhaité être un sang-mêlé.
   Si vous lisez ces lignes parce que vous soupçonnez en être un, vous aussi, écoutez mon conseil : refermez ce livre immédiatement. Prenez pour argent comptant le mensonge que vos parents vous ont raconté sur votre naissance et tentez de mener une vie normale.
   Une vie de sang-mêlé, c'est dangereux. C'est angoissant. Et, le plus souvent, ça se termine par une mort abominable et douloureuse.
   Si vous êtes un gamin normal qui avez ouvert ce livre en pensant qu'il s'agissait d'une oeuvre de fiction, parfait. Poursuivez votre lecture. Je vous envie de pouvoir croire que rien de toute cette histoire n'est jamais arrivé.

Ma note: 6,5 / 10
   

Posté par Aileean à 15:31 - Fantasy - SF - Imaginaire - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Percy Jackson, Le voleur de foudre, Rick Riordan

Nouveau commentaire